Patient ou Client ?

Vous parlez toujours de « Client » et non pas de « Patient » comme les autres Psy ! Pourquoi donc ?

Parce que je préfère considérer la personne que j’ai en face de moi comme un bien portant qui s’ignore1, spécialiste de son problème – et donc de sa solution !

Je n’ai pas de solution toute faite pour lui, ou de conseils à lui donner (si je fais ça, je lui prends sa place et je ne suis pas à la mienne !).

Je ne la soigne pas, je l’accompagne vers sa solution.

1 Selon les termes de François Roustang

Dans la solitude du deuil

Être extrêmement triste quand on perd un être cher, c’est NORMAL. Se sentir très seul(e) alors, c’est NORMAL. Il faut le temps qu’il faut pour traverser cette épreuve.

Il peut arriver que la traversée soit entravée, qu’on reste bloqué dans une sorte de tunnel gris foncé. Un accompagnement thérapeutique peut alors aider à trouver la sortie.

Thérapeute bref … mais pas pressé !

En quoi les Thérapies que vous proposez sont-elles Brèves ? “Brèves”, qu’est-ce que ça veut dire vraiment ?

“Brèves” veut surtout dire que l’objectif de la thérapie est borné : quand l’objectif en question sera atteint, la collaboration entre le Thérapeute et son Client n’aura plus lieu d’être et pourra cesser.

Le changement prend toutefois le temps qu’il prend, et son rythme doit être respecté. “Brèves” peut donc simplement être entendu comme “juste le temps nécessaire au changement, pas plus, pas moins”.

Search

+