Patient ou Client ?

Vous parlez toujours de « Client » et non pas de « Patient » comme les autres Psy ! Pourquoi donc ?

Parce que je préfère considérer la personne que j’ai en face de moi comme un bien portant qui s’ignore1, spécialiste de son problème – et donc de sa solution !

Je n’ai pas de solution toute faite pour lui, ou de conseils à lui donner (si je fais ça, je lui prends sa place et je ne suis pas à la mienne !).

Je ne la soigne pas, je l’accompagne vers sa solution.

1 Selon les termes de François Roustang

Search

+